LES GRIBOUILLAGES D’ENFANTS SONT LES FUTURES CURES

juillet 12, 2018

Un texte d’accompagnement par Sarah Blondin sur l’exposition Mais d’où viens-tu vraiment? de Florence Yee

Il arrive que, lorsqu’on entre dans un espace organisé par quelqu’un d’autre, on ressente quelque chose comme une révélation. En un instant, on se fait une idée de ce dont leur enfance avait l’air. Par la façon qu’a notre regard de balayer l’espace, on voit les choses d’une manière stéréotypée qui nous amène à présupposer leurs souvenirs. Par exemple, j’étais une jeune fille pleine de drames, prisonnière de la banlieue; par conséquent, mes murs étaient évidemment recouverts d’affiches des Backstreet Boys. Même maintenant, rendue à l’âge adulte, je me retrouve à recouvrir chaque pouce de mes murs, exprimant ainsi mes goûts dans ma chambre.

Après avoir étudié les arts visuels, j’ai commencé à remarquer que les artistes sont véritablement captivés par leurs souvenirs d’enfance. (CONTINUEZ À LIRE SUR LE SITE WEB DE LA GNO)

____________________________

Sarah Blondin est une artiste locale des techniques mixtes qui a encore seize ans dans son cœur. Son inspiration lui vient de sa vie comme jeune femme ayant grandi dans une petite communauté où Internet était le canal de choix pour s’exprimer avec grand drame, à une époque où chaque page MySpace était un journal intime bien trop personnel, bien qu’elle soit partagée avec une foule de personnes. Son travail explore le collage, l’illustration et la sculpture. Elle espère apporter joie, curiosité, humour et souvenirs à son public.

Vous aimez nos textes d’accompagnement? Que diriez-vous d’en écrire à votre tour? La GNO est à la recherche de rédactrices et rédacteurs sudburois à la plume vive et à l’oeil aiguisé pour commenter ses prochaines expositions. Envoyez un courriel à Chloé () pour signifier votre intérêt.

 

C’est l’été!

On ralentit mais on n’arrête pas! Toute l’équipe de la GNO vous souhaite de belles vacances, de beaux jardins, de belles oeuvres et de belles baignades. On se revoit dans quelques semaines pour nos prochaines activités.

 

La Fondation franco-ontarienne a besoin de votre soutien
La GNO a bénéficié des fonds de la FFO par le passé. N’hésitez pas à la soutenir en participant à leur campagne de financement.